Homine Superior . . .

Le 30 Mars 2021 le ministre de l’éducation nationale à une révélation : le Président Macron est un être divin. Il se confie alors à la presse : « “Le président a acquis une vraie expertise sur les sujets sanitaires. Ce n’est pas un sujet inaccessible pour une intelligence comme la sienne et au regard du temps important qu’il y consacre depuis plusieurs mois”.

Oui, malgré son emploi du temps très chargé passé à résoudre les problèmes de la planète par une réduction significative des problèmes cardiaques en déclenchant l’hilarité générale connu pour réduire les tensions artérielles, le Président Macron est devenu en un an un épidémiologiste internationalement reconnu. Make our planet great again !

Rapidement les membres éclairés de son entourage écrivent « Le grand livre de M ». Ce livre, désormais disponible gratuitement dans toutes les bonnes mairies, recensent les paroles de l’être divin donnant à tous la voie à suivre menant au bonheur.

Pour montrer une fois de plus son souci permanent pour la démocratie, il a permis au plébéien, à la France profonde de répondre à ces mantras. Vous verrez alors dans ses réponses infantiles combien notre peuple a besoin d’être éduqué.

Voici la déchirante vérité :

M 1:4  : je traverse la rue, je vous trouve du travail
A force de traverser les rues, SDF je suis devenu !

M 7:8  : je serais d’une détermination absolue et je ne céderais rien
Mais où ai-je mis mon bouquin sur Pétain …

– M 12:10 : On ne résout pas une crise comme celle-ci en augmentant les impôts
Ben oui, ça bouche les gouttières et empêche le ruissellement

M 2:6 : La politique sociale, regardez : on met un pognon de dingue dans des minimas sociaux, les gens sont quand même pauvre
C’est sur qu’en supprimant les minimas sociaux il n’y aura plus de pauvres !

M18:5 : Nous ne sommes pas isolés du monde. Le monde frappe à notre porte
Faut appeler le serrurier, la porte est coincée !

-M 3:8 : J’ai fait ce que j’avais dit que je ferais
C’est pas du Proust !

– M 6:5 : La tranche d’impôts de Hollande à 75 % ? C’est Cuba sans le soleil !
A la baie des cochons tu débarqueras !

– M 4:11 : Je n’ai pas réussi à réconcilier le peuple français avec ses dirigeants
Faut avouer que vu les écarts de salaire …

– M 14:4 : Les britanniques ont la chance d’avoir eu Margareth Thatcher
Y’a pas de gonzesse hooligan
Imbécile et meurtrière
Y’en a pas, même en Grande-Bretagne
A part, bien sûr, Madame Thatcher (*)

M 13:6 : Vu la situation économique, ne plus payer les heures supplémentaires c’est une nécessité
Par contre, aux patrons de stocks options tu gaveras !

Je finirais par une phrase d’Eclectiqueman :”Les laudateurs, les cons et les couillons sont trois énergumènes qui font la force des Tyrans !

(Au fait, paraît qu’entre deux réunions il étudie l’informatique quantique …)

(*) Miss Maggie (Renaud)

Femmes …

Paroles de «L’hymne des femmes», chanson créée collectivement en mars 1971 par des militantes féministes à Paris. Elle est devenue un emblème du Mouvement de libération des femmes (MLF) et plus généralement des luttes féministes francophones. Les paroles sont interprétées sur l’air du Chant des marais.

Nous qui sommes sans passé, les femmes
Nous qui n’avons pas d’histoire
Depuis la nuit des temps, les femmes
Nous sommes le continent noir.

Refrain :
Levons-nous femmes esclaves
Et brisons nos entraves
Debout, debout, debout !

Asservies, humiliées, les femmes
Achetées, vendues, violées
Dans toutes les maisons, les femmes
Hors du monde reléguées.

Seules dans notre malheur, les femmes
L’une de l’autre ignorée
Ils nous ont divisées, les femmes
Et de nos soeurs séparées.

Le temps de la colère, les femmes
Notre temps, est arrivé
Connaissons notre force, les femmes
Découvrons-nous des milliers !

Reconnaissons-nous, les femmes
Parlons-nous, regardons-nous,
Ensemble, on nous opprime, les femmes
Ensemble, Révoltons-nous !

Dernier refrain :
Levons-nous femmes esclaves
Et jouissons sans entraves
Debout, debout, debout !

Vœux …

Voilà on est en 2021.

Alors meilleurs vœux à tous …

Ben non, pas pour les patrons du CAC 40 ni leurs sbires et encore moins pour les adorateurs de Jupp 1er , les premiers de cordée qui lèchent les pieds de sa majesté entre deux rails de coke.

Les fachos je t’en parle même pas : je leur souhaite le pire pour 2021 : surtout ceux qui ont une croix gammée sur la fesse gauche ( c’est fourni avec l’ablation du cerveau) .

Par contre, je plains les chômeurs et les retraités : ils vont s’en prendre plein la gueule cette année.

En même temps quand je vois les inscrits à Pole emploi avec leur rolex au poignet, qui plus est propriétaire de leur appartement et avec un compte en banque et un livret A, je me dis que quelque chose ne tourne pas rond.

Non un chômeur doit prouver qu’il pointe au restos du cœur, qu’il vit dans un HLM miteux et qu’il est interdit bancaire.

Pour les retraités, il y a pas photo, ils sont un boulet pour la société. A force de s’engraisser, le système de retraite est déficitaire.

Vous me direz, on pourrait taxer les grandes fortunes. Et non vous n’avez rien compris. Les riches ont de l’argent qui ruisselle,  qui inonde le pays de bienfaits alors que les chômeurs et les retraités il faut les pressurer pour obtenir quelques gouttes.

Si tu trembles d’indignation à chaque injustice, alors tu es mon camarade » (Che Guevara).

Alors camarades en cette nouvelle année, unissons nous, levons nous et réclamons justice !

 

Amour …

Pourquoi ne pas créer une journée mondiale de l’amour et l’amour pour tous en être le slogan ?

Nous pourrions, femme ou homme, homosexuel(le) ou hétérosexuel(le), au zonzon ou au soleil et quelque soit notre couleur de peau nous unir dans un raz de marée du cœur, un grand rituel païen et décomplexé.

Nous laisserions ceux qui se polissent le phallus en lisant des textes religieux, mein kampf ou leur chiffre d’affaires aller prêcher l’interdit avec leur livre de loi encore collant de sperme. Nous les laisserions derrière notre cortège, hurler, baver de rage et promettre l’enfer et les camps  !

Contrairement à eux,  je plaide pour l’amour qui ne fait pas de différence parmi nos visages rayonnant de joie, celui qui est plus fort que toutes les réprobations sociales.

J’adore cette idée, et vous ?

Dictionnaire …

L’autre jour, j’ai entendu un homme politique (la parité, c’est pas gagné!) parler d’Islamo-gauchisme !

Je me suis dit que l’affaire devait être grave mais ne connaissant pas ce terme je me saisis de mon dictionnaire. Je suis vieux jeu avec mon Larousse mais j’aime bien le bruit des pages que l’on tournent, le craquement du papier … Mais je m’égare.

Je parcours donc mon encyclopédie : chemise brune, dictateur … enfin la lettre I, voyons imbécile, irrécupérable et paf le roquet de ma voisine qui se met à aboyer coupant mes recherches. Un jour je lui botterais les fesses à ce teigneux ! Bon, ne nous laissons pas distraire. Alors islam, islamophobe mais pas d’islamo-gauchisme !

Mouais, on devrait bannir la consommation de champignons hallucinogènes dans ce gouvernement …

Cauchemar …

La covid 19 est là.

Il a envahi notre terre, notre nation sans déclaration préalable. Mais l’exécutif de notre patrie est là et se dressant comme un seul homme (5ème république oblige), déclare la guerre à ce sournois virus.

L’ennemi est parmi nous, sonnons le tocsin, organisons la mobilisation générale. Un couvre-feu est instauré et désormais un ausweis est obligatoire pour circuler. On pense déjà aux cartes de rationnement pour affamer le virus.

Les journalistes, désormais affublé d’un  gilet pare balle et d’un casque, nous commentent la progression des combats en chantant la Marseillaise.

Le conseil de défense organise la riposte. Notre aviation est prête à traiter au napalm les clusters. les chars prennent position sur les axes routiers principaux,  les soldats sont déployés et … et je me réveille en sueur.

Maudit cauchemar, tellement réaliste que j’ai encore du mal à reprendre ma respiration et mon coeur bat la chamade.

Je décide de mettre la radio pour apaiser mon esprit …

Media bashing …

Ce matin j’ai écouté le “08h30 de France Info” (*). L’invité était le ministre de l’éducation nationale, Jean-Michel Blanquer.

Les journalistes posent les questions de fond :

“Un enfant qui a le nez qui coule est ce qu’on l’envoi à l’école ? Qu’est ce que vous préconisez à l’éducation nationale”  mais aussi “Votre crainte, Jean-Michel Blanquer ce n’est pas que les parents mentent ou évitent de dire la vérité pour envoyer quand même les enfants à l’école ? Ou ‘oublient’ de prendre leur température ?”

Ouais, je savais bien que le voisin avec ses deux enfants cachait quelque chose. Heureusement qu’en France on a des journalistes d’investigation pour faire éclater la vérité.

Au fait, le plat cuisiné je le mets avant ou après avoir mis en route le micro-onde ? J’ai pas trouver de mode opératoire sur le site de l’éducation nationale …

(*) Emission du 25 Septembre 2020

Devinette …

J’ai une tête de mastiff anglais et comme lui j’aboie au lieu de parler (encore que pour le chien cela soit plutôt normal).

Je n’aime pas les chiites, je suis antiféministe même si j’aime porter la robe.

Je n’aime pas les écologistes et je suis un liberticide.

Par contre j’aime la sigillographie et la cire mais attention pas celle des abeilles, on ne peut pas les tirer à la chevrotine ni leurs couper les oreilles et la queue !

Qui suis-je ?

Rodin …

Nous vivons dans un brouillard blafard à l’air vicié d’où émergent et disparaissent en permanence des idées préfabriquées et des slogans tapageurs. Ils remplissent les esprits, délibérément laisser vide, de la multitude de Ponce Pilate qui depuis longtemps regardent sans voir, écoutent sans entendre et parlent pour ne rien dire.

La pensée se meurt et entraîne dans son trépas la liberté.

Symbiote …

L’art doit être accessible à tous.

Il faut dynamiter le pont qui existe entre l’art et l’argent, entre l’art et l’élitisme.

Mieux vaut mille artistes qui s’expriment plutôt qu’un qui impose sa vision souvent bourgeoise, à la mode, et accompagnée de petits fours.

Une œuvre d’art doit vous parler avec ce que lui a insufflé son auteur, auteur qui souvent laisse son crayon, son pinceau, ses mains libres de toutes contraintes. Parce qu’une œuvre est inspirée par le chaos. C ‘est une digue qui se rompt, un flot d’émotions qui jaillit et façonne l’objet.

Et vous ?

Vous posez un regard bienveillant sur toutes ses créations et tout d’un coup le déclic. Voici celle qui résume les sentiments, les émotions que vous n’arrivez pas à exprimer par des mots. Mais vous la caressez par l’esprit, lui ouvrez votre cœur et la magie s’opère.

Il n’est pas question de prix ou de mode ici mais un sentiment fusionnel, de l’amour pour une œuvre qui déjà n’en est plus une. Elle est devenue une part de vous même, un symbiote …

Désobéissance …

La  désobéissance civile n’est pas un problème. Le problème c’est l’obéissance civile. Notre problème ce sont les gens du monde entier qui obéissent aux dictats imposés par leurs gouvernements et qui ont donc soutenu des guerres; des millions périrent à cause de cette obéissance …
Notre problème c’est l’obéissance des gens du monde entier qui voient pourtant la pauvreté, la famine, la stupidité et la cruauté.
Notre problème c’est que les gens sont obéissants alors que les prisons sont remplies de petits voleurs, et que de grands délinquants dirigent leurs pays. C’est cela notre problème.
Howard Zinn
Historien, militant pour les droits de la personne humaine

Ceux qui aiment marcher en rangs sur une musique : ce ne peut être que par erreur qu’ils ont reçu un cerveau, une moelle épinière leur suffirait amplement.

Albert Einstein
Mathématicien, physicien

Nous chantons sans peur …

Claude Poitras

Hier, je suis tombée sur cette chanson qui m’a beaucoup touchée. Je vous ai traduit les paroles que j’ai intégré à la vidéo. Cela parle de la violence faite aux femmes mais dans une perspective d’unité entre nous. Cela vient du Mexique et la chanson s’appelle : Nous chantons sans peur, de Vivir Quintana. J’espère que vous aimerez en ces temps où la solidarité est importante.

Ma croix …

Mon corps est percé par des clous.

Ils n’ont pas tous la même forme, clous pointe cassée, clous à béton, clous torsadés, clous à crochet … Différents suivant le goût de ceux qui les ont enfoncé à grand coup de marteau. La chair s’est cicatrisée autour de certains mais pour d’autres le sang coule encore. Ils sont tous là, plantés au hasard, ceux du passé couvert de rouille, ceux d’aujourd’hui qui brillent sous la lumière. Et …

Et, j’attends celle qui viendra à moi avec des tenailles dans les mains …

Colbert …

J’avoue ne pas comprendre les tags des statues de Colbert à Paris, de Jacques Cœur à Bourges ou encore de Faidherbe à Lille.

Que ces hommes contribuèrent à leur époque à l’esclavagisme et au colonialisme, oui !

Mais doit-on pour cela montrer du doigt les enfants de la révolution française. Doivent-ils encore porter sur leurs épaules la charge des erreurs de leurs ancêtres ? Doit-on ajouter du racisme au racisme ? Doit-on opposer Montaigne ou Albert Camus à Martin Luther King ou Nelson Mandela ?

Arrêtons ce combat d’arrière garde dangereux et diviseur. Ne soyons pas prisonnier de notre haine qui nous enferme derrière les barreaux des préjugés et de l’étroitesse d’esprit.

« Penser avec le cerveau, pas avec le sang » (Nelson Mandela).

Post-scriptum : Au fait, en République Centre Africaine, la statue de bronze à l’effigie de l’empereur Bokassa garde toujours son tombeau …

Critique …

J’ai supprimé l’obligation de laisser son adresse électronique pour poster un commentaire. C’est désormais facultatif ! Un nom ou un pseudo est quand même fortement recommandé ! Je ne publierai pas les commentaires non identifiés.

Je compte sur vous malgré tout pour assumer vos critiques et si possible engager une discussion plutôt que de jeter l’opprobre ou de crier à l’apostat.

La critique constructive est un levier de progrès ….

Machette …

L’autre jour en parcourant le site alibaba.com, je suis tombé par hasard sur une page proposant des machettes.

La grande majorité sont à destination de l’Afrique avec un choix très large d’outils de différentes qualités et à usage divers.

Machette en acier , en carbone, panga ,de 16, 18 ou 22 pouces, pour couper maïs, canne à sucre, bush, branchage, mains, têtes, membres, avec des manches en plastique, en bois, en caoutchouc. Les prix dépassent rarement 1 dollar US l’unité mais seulement si vous en acheter par lots de 1200 ou plus suivant les vendeurs.

Certaines sont même étudiés pour des zones précises, Afrique de l’ouest, du sud !

De temps en temps à la radio, j’entends parler de massacres perpétrés à coups de machette. Faut avouer que c’est un outil très versatile. Utile aussi bien dans le domaine agricole que pour calmer un voisin dont les chiens vous cassent les oreilles.

Utilisée comme arme de guerre, c’est un outil présentant de nombreux avantages qui rendent jaloux nos généraux. En effet vous pouvez pratiquer des frappes ciblées, chirurgicales , sans victime collatérale, sans destruction d’infrastructure et pour un prix minime.

Vous découpez, vous enterrez, vous plantez un arbre dessus et même les écolos applaudissent !

Quand on pense que certains dépensent des millions de dollars pour balancer des missiles sur le Waziristan à partir de drones de combat qui nécessitent non seulement une grosse logistique, satellites, joystick, fauteuil en cuir, mais aussi le traitement à postériori des PTSD (trouble de stress post-traumatique) de leurs pilotes.

Quel gâchis ! En plus ces bombes tuent indifféremment « terroristes », femmes, enfants hooah !

Même en Europe vous trouvez des machettes en vente. Mais là, vue les prix, c’est plutôt pour un cadeau d’anniversaire !

Allez je retourne sur alibaba …