Ma croix …

Mon corps est percé par des clous.

Ils n’ont pas tous la même forme, clous pointe cassée, clous à béton, clous torsadés, clous à crochet … Différents suivant le goût de ceux qui les ont enfoncé à grand coup de marteau. La chair s’est cicatrisée autour de certains mais pour d’autres le sang coule encore. Ils sont tous là, plantés au hasard, ceux du passé couvert de rouille, ceux d’aujourd’hui qui brillent sous la lumière. Et …

Et, j’attends celle qui viendra à moi avec des tenailles dans les mains …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.